Les députés s'opposent toujours à une sanction pour déficits excessifs contre Espagne et Portugal

le
0

(AOF) - La question de savoir s'il faut supprimer les aides européennes à l'Espagne et au Portugal pour les punir de leurs déficits excessifs continue à animer les débats au sein des institutions européennes. Réunis en début de semaine en présence des ministres des finances des deux pays, les députés européens ont réaffirmé leur opposition à une suspension des fonds structurels pour ces Etats, "car cela saperait les investissements, nuirait aux économies des deux pays et éloignerait leurs citoyens du projet européen."

Ce débat entre dans le cadre du "dialogue structuré" qui précède la proposition de la Commission européenne sur une éventuelle suspension des fonds structurels pour ces deux pays.

Début octobre, les responsables de la Commission en charge du dossier ont souligné que "pas un centime ne serait perdu" étant donné que seuls des engagements seraient suspendus et non des paiements. Cela signifierait que les nouveaux projets uniquement seraient temporairement reportés jusqu'à ce que la suspension soit levée. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant