Les députés PS pas prêts à voter la loi Macron, selon Filippetti

le
17

PARIS, 15 décembre (Reuters) - Le groupe socialiste à l'Assemblée nationale n'est pas prêt à voter en l'état le projet de loi pour la croissance et l'activité en raison de ses dispositions sur le travail dominical, a estimé lundi Aurélie Filippetti. Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a misé dimanche sur un "travail de conviction" pour faire voter ce texte, qui prévoit notamment l'extension du travail le dimanche, objet de vives critiques à gauche. La principale pierre d'achoppement entre le gouvernement et l'aile gauche du Parti socialiste est le chiffre de douze dimanches travaillés par an contre cinq actuellement. (voir ID:nL6N0TY0S3 ) "Sur le travail dominical, ce que je constate aujourd'hui, c'est que le groupe socialiste à l'Assemblée nationale, et pas seulement les frondeurs, bien au-delà des frondeurs, n'est pas prêt à voter en l'état cette loi", a déclaré sur France Inter la députée de Moselle Aurélie Filippetti. L'ancienne ministre de la Culture est favorable à l'ouverture des librairies et des bibliothèques le dimanche, mais juge que l'ouverture des grandes surfaces n'est pas "pertinente". Le Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, s'est déclaré dimanche favorable à un "compromis" sur la loi Macron. Sur France 3, il a posé des conditions au feu vert du PS, la première étant que "le repos dominical doit rester la règle, et il faudra que ceci soit dit". L'ancien ministre PS Benoît Hamon a de son côté annoncé dans le Journal du dimanche qu'il voterait contre l'extension du travail dominical, mesure dans laquelle il voit une triple erreur, économique, sociale et sociétale. Le texte du ministre de l'Economie sera examiné à partir du 22 janvier à l'Assemblée nationale et en mars au Sénat. (Chine Labbé, avec Gérard Bon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le lundi 15 déc 2014 à 18:39

    oui trop simple! frk987 vous ne consommez pas, vous épargnez trop compliqué?

  • 445566ZM le lundi 15 déc 2014 à 17:13

    M825, comme dit Attali, malheureusement il est déjà trop tard. L'équation économique française n'a plus de solution. Le dos au mur, le gouvernement se resoudra probablement à procéder au prélèvement "chypriote": 10 à 15% sur les gros comptes et sur l'immobilier. Vous n'avez pas d'argent ? Pas grave, vous aurez une dette sur l'hypothèque.

  • 445566ZM le lundi 15 déc 2014 à 17:07

    Et pourtant, il n'y a rien d'important dans cette loi. Imaginez une vraie loi réformatrice - une grève nationale. La France va vers la catastrophe, et les forces du mal la font accélerer.

  • peggy111 le lundi 15 déc 2014 à 12:02

    tout les deputes de gauche qui ne vote pas ne prenne pas en compte la misere en france eux il ont un bon salaire il s en foute des autres ils assure leur arriere pour les prochaines elections pour dire qu ils n etait pas d accord et si c est le cas on donne sa demission

  • M9244933 le lundi 15 déc 2014 à 11:27

    11000 lois en France et 130000 décrets. Toujours cette volonté de tout régenter de façon rigide. Pourquoi ne pas laisser les communes seules juges si elles sont dans un secteur touristique où, contrairement aux autres, le dimanche travaillé rapporte. Cinq est trop pour certains, douze pas assez pour d'autres. Compensations salariales à la clé. Ensuite chacun prend ses responsabilités, employeurs et salariés, et choisit en connaissance de cause.

  • frk987 le lundi 15 déc 2014 à 10:58

    OUI Berg690 , vous consommez vous payez, vous ne consommez pas vous investissez, trop simple ????????????????

  • 11246605 le lundi 15 déc 2014 à 10:50

    Effectivement M825, Bercy est appelé Le palais des bureaux vides (8 bureaux vides sur 10 les vendredi). On comprend pourquoi ils n'ont pas besoin de faire leurs courses le dimanche, ils l'ont fait en semaine.

  • mlaure13 le lundi 15 déc 2014 à 10:46

    Et UN qui s’en bat les K… avec d’autres: Hollande, 32 ans de droits pour 3 de travail à la Cour des comptes : retraite de 5 000 €/ bruts/mois; s'ajoutent 6 000 € / fonctions locales, puis 6 800 €/ de parlementaire, et 6 000 €/ retraite de Pdt de la République, encore 12 000 € (futur) membre du Conseil constitutionnel !...Soit + de 35 000 €/mois. Belle la vie de nos Elus politicards mafieux...Moyenne en France: 1 200 €?... Cherchez l’erreur !!!...

  • mlaure13 le lundi 15 déc 2014 à 10:45

    .../...ces gens là, ne font jamais marche arrière...ils continuent contre vents et marées, de sucer le sang du Pays...Que la bête meurt, et que sa dépouille soit éparpillée aux quatre vents pour disparaître à tout jamais !...:-)

  • M8252219 le lundi 15 déc 2014 à 10:20

    La gauche est dans le coma pour ne pas avoir pris conscience des réalités économiques mondiales.Elle défend les 25% des salariés français qui ont des "statuts spéciaux" et aucune obligation de résultat, et 100% des citoyens qui n'ont pas trop envie de bosser et qui bénéficient d'aides et d'allocations diverses.CONDAMNÉE POUR INCAPACITÉ À ÊTRE RESPONSABLE.