Les députés PS attendent un cap

le
0
Lors de la deuxième conférence de presse du chef de l'État, les élus socialistes espèrent entendre un François Hollande plein «de courage et de conviction».

La pédagogie ou l'art de la répétition. Les députés socialistes n'attendent pas du président de la République l'annonce de mesures nouvelles, mais le rappel de ce qui a été entrepris, ces fameux «outils» qui devront porter leurs fruits dans les quatre prochaines années du quinquennat. «La gauche, ce n'est pas le Père Noël. Arrêtons le misérabilisme, la démoralisation française. La gauche, c'est la justice, le progrès. Il faut un effort d'explications autour de mesures justes», martèle Jean-Marie Le Guen. Pour le député de Paris, «les réformes sont bonnes, le calendrier est chargé. Mais nous sommes à un moment de notre histoire où il y a un risque de déclassement de notre pays.» D'où l'importance, selon lui, d'«assumer notre identité de réformistes en reprenant l'offensive».

Comme le souligne Thierry ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant