Les députés passent à la loupe les économies budgétaires

le
0
L'Assemblée, qui engage lundi soir l'examen du projet de loi de finances 2011, veut mesurer l'efficacité des niches fiscales.

Le gouvernement a prévu de réaliser 60 milliards d'euros d'économies dans le budget 2011, dont l'examen débute en fin d'après-midi à l'Assemblée. La ministre de l'Économie, Christine Lagarde, et le ministre du Budget, François Baroin, misent sur le gel des dépenses de l'État, une timide reprise économique, et un «coup de rabot» de 11 milliards sur les niches fiscales et sociales. Faut-il aller plus loin ? En commission des finances, le rapporteur général du budget, Gilles Carrez (UMP), a amplifié l'effort d'économies. Au grand dam des entreprises innovantes, les députés ont voté une disposition pour économiser 390 millions d'euros sur le crédit impôt recherche, dont le coût est de 4 milliards par an.

Gilles Carrez a aussi fait ramener de 75 % à 50 % la réduction d'impôt sur la fortune (ISF) au titre des investissements dans les PME. Autres mesures impopulaires : la hausse de la TVA sur les offres «triple play» (Internet, télévision, téléphone)

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant