Les députés examinent le texte sur les travailleurs détachés

le
0

Tirée d'un accord européen, la proposition de loi PS entend surtout lutter contre les abus au dispositif en France.

Interdire aux chauffeurs routiers, étrangers comme français, de passer leur week-end dans leur camion: voici la mesure la plus frappante de la proposition de loi (PPL) sur les travailleurs détachés portée par le député PS Gilles Savary et examinée ce mardi en séance. «On ne peut plus tolérer que des conducteurs passent trois semaines dans leur cabine, sans loisirs, sans revenir chez eux. Le phénomène n'est pas anecdotique, il suffit de se rendre sur les aires d'autoroute», a justifié le député, qui veut obliger les employeurs à loger leur chauffeur pendant le temps de repos hebdomadaire ou à le remplacer, sous peine d'une sanction pouvant aller jusqu'à un an d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende.

Mais la PPL a en réalité une portée plus vaste. Elle reprend les mesures de lutte contre les abus sur le travail détaché, issues d'un accord e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant