Les députés examinent la question des langues régionales

le
0

Une proposition de loi constitutionnelle est débattue mercredi à l'Assemblée nationale pour faire ratifier la charte européenne des langues régionales restée lettre morte depuis quinze ans.

La France l'a signée en 1999. Pourtant, la charte européenne des langues régionales est depuis restée lettre morte. Mercredi, les députés doivent débattre d'une proposition de loi constitutionnelle qui devrait justement permettre la ratification de cette convention initiée par le Conseil de l'Europe. Cette dernière date de 1992. Elle est destinée à protéger et promouvoir l'emploi des langues régionales ou minoritaires, qui comptent près de 50 millions de locuteurs en Europe. Seulement, en 15 ans, la fameuse charte s'est toujours heurtée à la forte tradition jacobine française. Le processus de ratification, lancé par Lionel Jospin, avait été gelé en juin 1999 par le Conseil Constitutionnel, qui y voyait alors un péril pour la sacro-sainte indivisibilité de la République.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant