Les députés adoptent la loi controversée sur le Renseignement

le , mis à jour à 19:27
0
Les députés adoptent la loi controversée sur le Renseignement
Les députés adoptent la loi controversée sur le Renseignement

Les députés ont approuvé en première lecture à une très large majorité mardi le projet de loi sur le renseignement, défendu au nom de la lutte antiterroriste par le gouvernement, mais cible de multiples critiques sur le risque «d'une surveillance de masse». 438 députés ont voté pour, 85 contre (42 abstentions). 

«Je veux me féliciter d'une très large majorité en faveur du texte sur le renseignement, qui préserve nos libertés fondamentales, mais qui encadre l'activité de nos services de renseignement et leur donne davantage de moyens pour qu'ils soient le plus efficaces possibles», a réagi le Premier ministre dans les couloirs.

Les députés PS, dont 252 ont voté pour (sur 288), comme les radicaux de gauche (17 pour, 0 contre) «assument» le texte, préférant comme le président de l'Assemblée Claude Bartolone une «loi» plutôt que des «officines sans contrôle démocratique». Mais dix socialistes n'ont pas suivi le gouvernement. Parmi eux : Pouria Amirshahi et Aurélie Filippetti, l'ancienne ministre de la Culture. 17 se sont abstenus, dont plusieurs frondeurs (Christian Paul, Mathieu Hanotin, Laurent Baumel...)

VIDEO. Renseignement : Valls se félicite d'une «très large majorité» en faveur du texte

L'UMP a majoritairement voté pour

Avec 143 pour, l'UMP a voté majoritairement en faveur du texte. Mais certains, parmi lesquels des spécialistes des questions numériques comme Lionel Tardy et Laure de la Raudière, et des élus proches de la Manif pour tous comme Claude Goasguen ou Jean-Frédéric Poisson, ont voté contre. Ils sont 35 en tout. L'UDI est divisée. 17 des 30 membres ont soutenu la loi, dont le président du parti Jean-Christophe Lagarde. Hervé Morin, ancien ministre de la Défense, a fait l'inverse.

Comme ils l'avaient annoncé, les écolos ont rejeté le texte. Seuls cinq d'entre eux, dont Denis Baupin ou François de Rugy, le coprésident du groupe EELV à l'Assemblée, ont donné leur voix. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant