Les dépenses des ménages américains stagnent

le
0
STAGNATION DES DÉPENSES DES MÉNAGES AMÉRICAINS EN AVRIL
STAGNATION DES DÉPENSES DES MÉNAGES AMÉRICAINS EN AVRIL

WASHINGTON (Reuters) - Les dépenses des ménages américains ont stagné contre toute attente en avril, ces derniers réduisant notamment les achats d'automobiles et continuant de favoriser l'épargne, ce qui suggère une croissance modérée à l'entame du deuxième trimestre aux Etats-Unis.

Cette stabilité des dépenses sur le mois suit une progression de 0,5% en mars (révisé), selon les données publiées lundi par le département du Commerce.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une progression de 0,2%.

Ajustées de l'inflation, les dépenses des ménages apparaissent également inchangées après avoir augmenté de 0,4% en mars.

En revanche, les revenus des ménages américains sont repartis à la hausse en avril après avoir stagné le mois précédent.

Ils ont enregistré une hausse de 0,4%, supérieure au consensus Reuters (+0,3%).

La progression des revenus étant plus rapide que celles des dépenses, le taux d'épargne a progressé pour s'établir à 5,6%.

Avec le ralentissement de la consommation, les pressions inflationnistes sont restées ténues. L'indice des prix PCE sur les dépenses des consommateurs a affiché en avril sa progression la plus faible depuis la fin 2009 en rythme annuel (+0,1%).

Hors alimentation et énergie, les prix ont augmenté de 0,1% pour le troisième mois consécutif.

(Lucia Mutikani; Myriam Rivet pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant