Les dépenses des ménages américains en légère hausse en juillet

le
0
LÉGÈRE ACCÉLÉRATION DES DÉPENSES DES MÉNAGES AMÉRICAINS EN JUILLET
LÉGÈRE ACCÉLÉRATION DES DÉPENSES DES MÉNAGES AMÉRICAINS EN JUILLET

WASHINGTON (Reuters) - Les dépenses des consommateurs américains ont légèrement progressé en juillet, grâce entre autres à l'augmentation de la demande d'automobiles, nouvel indice suggérant que l'économie américaine s'est suffisamment renforcée pour ouvrir la voie à un relèvement des taux de la Réserve fédérale d'ici la fin de l'année.

Selon les chiffres publiés vendredi par le département du Commerce, ces dépenses, qui représentent près des deux tiers de l'activité économique des Etats-Unis, ont augmenté de 0,3% le mois dernier.

La progression de juin a été révisée en hausse, à 0,3% contre 0,2% précédemment.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une hausse de 0,4% en juillet.

Cet indicateur donne à penser que l'économie américaine a conservé un certain élan après la croissance soutenue enregistrée au deuxième trimestre.

Il donne un argument supplémentaire aux experts estimant que la vigueur sous-jacente de l'économie américaine lui permettra de faire face aux retombées des turbulences actuelles des marchés financiers et aux inquiétudes sur la croissance chinoise. D'autant que le rebond des investissements des entreprises et la solidité du marché du travail et du secteur immobilier confirment que l'économie reste dynamique.

En juillet, les dépenses en biens durables ont augmenté de 1,1%, compensant le recul de 1,1% observé le mois précédent. Les achats d'automobiles ont alimenté près de la moitié de cette hausse.

Les dépenses de services ont progressé de 0,2%.

Ajustées de l'inflation, les dépenses des ménages ont augmenté de 0,2% le mois dernier après avoir stagné en juin.

Le revenu des ménages a augmenté de 0,4% en juillet, sa quatrième hausse mensuelle d'affilée, les traitements et salaires avançant de 0,5%, leur plus forte hausse depuis novembre 2014.

La hausse des revenus dépassant celle des dépenses, le taux d'épargne a augmenté pour s'établir à 4,9%, contre 4,7% en juin.

Les pressions inflationnistes restent ténues. Un indice des prix attaché aux dépenses de consommation a affiché une hausse de 0,1% en juillet, ralentissant légèrement après avoir gagné 0,2% en juin. Sur 12 mois à fin juillet, cet indice PCE enregistre une hausse de 0,3% pour le deuxième mois d'affilée.

Hors alimentation et énergie, les prix ont augmenté de 0,1% pour le quatrième mois consécutif. L'indice des prix PCE calculé en excluant ces produits affiche une progression de 1,2% sur un an, sa plus faible augmentation depuis mars 2011.

Tableau de la statistique : [ID:nLLAEJEBQB]

Les indicateurs américains en temps réel <ECONUS>

(Lucia Mutikani; Myriam Rivet pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant