Les dépenses de fin d'année aux USA devraient augmenter de 3,7%

le
0
VERS UNE HAUSSE DE 3,7% DES DÉPENSES DE FIN D'ANNÉE AUX USA
VERS UNE HAUSSE DE 3,7% DES DÉPENSES DE FIN D'ANNÉE AUX USA

par Nathan Layne

CHICAGO (Reuters) - Les dépenses de fin d'année des Américains devraient enregistrer cette année une croissance modeste de 3,7%, grâce avant tout à la hausse des achats en ligne a estimé dimanche la National Retail Federation (NRF) sur la base des premiers résultats disponibles sur le week-end de Thanksgiving.

L'enquête de la fédération, dont la méthodologie a été modifiée par rapport à l'an dernier, ne se traduit pas par des estimations chiffrées des ventes du week-end de quatre jours qui vient de se dérouler. Mais ses conclusions vont dans le sens d'autres études montrant que les achats en magasin sont globalement stables par rapport à l'an dernier tandis que les ventes en ligne continuent de progresser.

Le "Black Friday", le vendredi qui suit la fête de Thanksgiving, est considéré comme le coup d'envoi de la saison des achats de fin d'année et les distributeurs adaptent généralement leur stratégie commerciale en fonction des résultats enregistrés durant le week-end qui l'inclut. L'an dernier, bon nombre d'entre eux avaient ainsi maintenu les promotions du "Black Friday" jusqu'à la semaine précédant Noël.

Matt Shay, directeur général de la NRF, a mis en avant les signes d'amélioration du sentiment des consommateurs sur fonds de chômage bas et de baisse des prix de l'énergie. Il a précisé que les dirigeants du secteur avec lesquels il avait discuté étaient satisfaits du déroulement du week-end.

PANIER MOYEN DE $300 EN QUATRE JOURS

"Les consommateurs sont dans une situation très favorable pour que la saison des fêtes de fin d'année soit très bonne", a-t-il dit lors d'une téléconférence. "Je pense que nous sommes dans une situation très favorable sur la base des résultats des derniers jours."

L'étude de la NRF auprès de 4.281 consommateurs les 27 et 28 novembre, menée par l'intermédiaire du cabinet Prosper Insights & Analytics, montre que les consommateurs ont dépensé en moyenne environ 300 dollars (284 euros) sur les quatre derniers jours.

Mais ce montant n'est pas comparable à celui de 381 dollars publié l'an dernier en raison des changements de méthodologie, précise la NRF.

Elle ajoute que 151 millions de personnes environ devraient s'être rendus dans des magasins ou avoir acheté sur internet au cours du week-end, un chiffre supérieur d'environ 11% à son estimation d'il y a quelques semaines. La répartition entre achats en magasins et achats en ligne devrait être à peu près équilibrée, poursuit-elle.

L'étude de la fédération met aussi en avant le risque d'une concurrence accrue sur les prix, en expliquant qu'un tiers des acheteurs ont déclaré que les promotions avaient influencé tous leurs achats du week-end et que 40% s'attendent à une augmentation des remises d'ici Noël.

Une autre enquête publiée dimanche par le cabinet comScore montre que les achats réalisés depuis un ordinateur ont augmenté de 9% à 1,1 milliard de dollars le jour de Thanksgiving et de 10% vendredi à 1,66 milliard.

(Nathan Layne; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant