Les départs en préretraite en chute libre

le
0
INFOGRAPHIE - L'an dernier, la France ne comptait plus que 41.000 salariés en préretraite publique. Les trois quarts sont des victimes de l'amiante.

Le dispositif des préretraites a bel et bien vécu. Ce système, créé en 1963, permettait aux salariés de 50 ans ou plus de partir à la retraite de façon anticipée tout en percevant une allocation. Quarante-huit ans plus tard, il est sur le point de s'éteindre. C'est ce qui ressort d'une étude annuelle de la Dares (ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé) qui a recensé, en 2010, 41.000 salariés du secteur privé encore en préretraite «publique» (cofinancées par l'État et les entreprises). Il y a dix ans, on en comptait près de 200.000. L'an dernier, moins de 7000 salariés sont entrés dans ce dispositif, soit un repli de 8% par rapport à 2009. C'est dix fois moins qu'en 2000.

Cette évolution est d'abord la conséquence directe de la loi Fillon 2003 sur les retraites, qui a rallongé la durée de cotisation à 41 ans et demi et sévèrement durci les conditions d'octroi de préretraites. Cet effondrement s'explique aussi par une révision à la baisse du n

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant