Les départements clés du scrutin

le
0
Si l'attention de ce second tour de scrutin porte essentiellement sur la capacité du FN à amplifier ses scores pour obtenir ses premiers conseillers généraux, d'autres situations sont également très incertaines, pour la droite comme pour la gauche.

 

NORD-PAS-DE-CALAIS - Le labo du FN

 

Le FN, qui a fait de la Région Nord-Pas-de-Calais un laboratoire de sa stratégie de dédiabolisation, a démontré lors des dernières régionales qu'il disposait de réserves de voix, son score ayant progressé entre les deux tours. Dimanche, le parti vise deux cantons. Notamment celui de Montigny-en-Gohelle, où Steeve Briois est arrivé en tête avec 35,8 % des voix. Idem dans le Nord.

 

CHARENTE-MARITIME - La droite en ballotage

 

Dominique Bussereau avait souhaité quitter le gouvernement pour se donner toutes les chances de conserver la présidence du conseil général de Charente-Maritime. Pour l'heure, le premier tour n'a pas permis de bouleverser les équilibres: le PS est en embuscade et l'ancien ministre des Transports en ballottage.

 

CORRÈZE - Le canton manquant

 

François Hollande a conditionné sa candidature à la primaire du PS à sa réélection à la présidence du conseil général de Corrèze. Sauf surpr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant