Les dentistes désertent certaines régions

le
0
La répartition des chirurgiens-dentistes sur le territoire national est encore plus inégale que pour les médecins. Une situation inquiétante qui doit être abordée vendredi lors d'une convention entre syndicats et assurance maladie.

» La Lozère appâte les dentistes en leur offrant des bourses

» Pénurie de dentistes: Le Havre recrute des étudiants de Lille

Les médecins ne sont pas les seuls à déserter certaines régions françaises. Les 40.091 dentistes suivent le même mouvement, et de manière encore plus accentuée. Si Paris dispose de 152 chirurgiens-dentistes pour 100.000 habitants, le département de l'Orne en affiche seulement 34, pour une moyenne nationale de 66, selon la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES). Depuis 2000, la densité des chirurgiens-dentistes est en diminution constante avec une baisse de 1% par an en moyenne. Une situation qui va conduire les syndicats dentaires à proposer des mesures incitatives lors de négociations conventionnelles vendredi.

Avec une moyenne d'âge située à 48 ans, les chirurgiens-dentistes forment une profession vieillissante. Or les départs à la retraite sont de plus en plus difficiles à compenser. En ca

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant