Les démons d'Hayange

le
0
Les démons d'Hayange
Les démons d'Hayange

A Hayange, fleuron de l'ancien bassin sidérurgique lorrain, le FN a pris la mairie lors des élections municipales de 2014. Et changé la donne pour les clubs de football locaux. Si la plupart des associations sportives accueillent la nouvelle donne avec enthousiasme, le FCH, le principal club de la ville, est lui plongé dans la crise.

Hayange en plein cœur du bassin minier lorrain. Au milieu des hauts fourneaux qui ont cessé de fonctionner plongeant la ville la tête la première dans la crise, le FN s'empare de la ville lors des élections municipales de 2014, à la faveur d'une triangulaire où l'UMP et le PS ont décidé de maintenir leurs candidats. Propulsé sur le devant de la scène, Fabien Engelmann, ancien ouvrier fonctionnaire territorial et syndicaliste à la CGT met les pieds dans le plat et taille dans les subventions du club fanion : le FC Hayange.

Subvention divisée par 4 pour le FCH

La première victime est en réalité le chouchou de l'ancienne administration PS. Le FCH qui évolue alors en DHR accuse une nette baisse de ses subventions. Le club favori de l'ex-adjoint aux sports, Patrice Hainy, ne reçoit en 2014 que 10 700 € contre 30 000 €, plus 20 000 € exceptionnels auparavant. Ce qui fait dire au président du club, François Noël, à l'époque dans la Voix du Nord " qu'il espère ramener le maire à de meilleurs sentiments, sinon à Noël, il n'y aura plus de club ". Depuis, Noël évite de s'exprimer dans l'espace public. La raison ? : " Dès que je parle, on a des problèmes, la mairie nous coupe les subventions. Franchement, à ce rythme là, si quelque chose sort dans la presse, dans deux ans, on met la clé sous la porte " évoque-t-il, catastrophé.

Le FC Mantois s'élève contre la mairie FN

Une assertion rejetée par le maire Fabien Engelmann. Pour l'homme qui a un temps milité au NPA d'Olivier Besancenot, avant d'en déchirer sa carte, outré que le parti ait présenté une femme voilée aux élections régionales dans le Vaucluse, la baisse de la subvention a plus à voir avec la mauvaise gestion du club fanion : " Il n'y a rien d'idéologique là-dedans, j'ai reçu le FCH, et ils ont présenté un déficit de 17 000 euros alors qu'ils bénéficiaient chaque année d'une subvention de 20 ou 40 000 euros. C'est juste un club mal géré, quand je leur ai demandé de me présenter leur budget, ils ne m'ont jamais remis les documents. Ils donnent des arguments fallacieux, ils disent que le club va mourir mais c'est faux ".
[H2…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant