Les démêlés de Susan Rice avec le parti républicain

le
0
Pressentie pour succéder à Hillary Clinton, Susan Rice, ambassadeur des États-Unis à l'ONU, ne parvient pas à désarmer les préventions du camp républicain à son égard.

Correspondante à Washington

Susan Rice espérait une cessation des hostilités mardi, après sa rencontre avec plusieurs sénateurs républicains dont John McCain lors d'une audition fermée au Congrès, qu'elle avait elle même sollicitée. Assaillie de critiques depuis des semaines, l'ambassadeur des États-Unis à l'ONU, qui est, affirment les médias à Washington, la candidate numéro 1 de la Maison-Blanche pour succéder à Hillary Clinton à la tête de la diplomatie américaine, avait décidé d'aller s'expliquer en personne sur la Colline du Capitole. Elle a besoin d'un aval du Congrès, et donc de McCain, poids lourd de la politique étrangère au Grand old Party, si elle veut pouvoir obtenir le moment venu, le poste de secrétaire d'État.

Elle pensait que ses explications permettraient d...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant