Les délégations de vote vont être interdites à l'Assemblée

le
0

Lors des scrutins publics ordinaires, un député ne pourra plus voter en lieu et place d'un de ses collègues. Pour plus de transparence, le nom des votants et le sens de leur vote seront rendus publics.

C'est une petite révolution à laquelle se prépare l'Assemblée. À compter du mois d'avril, les délégations de vote des députés seront interdites lors des scrutins publics ordinaires, qui représentent plus de 90% des scrutins réalisés par voie électronique. Mis en place en 1993 par Philippe Séguin en compensation de la suppression des délégations pour l'ensemble d'un groupe politique - toujours en vigueur au Sénat - ce système permettait jusqu'alors à un député de voter pour l'un de ses collègues. Sans que la délégation ni le sens du vote du parlementaire absent ne soit signalés sur les relevés publiés par l'Assemblée.

Une pratique pensée pour être exceptionnelle qui s'est finalement généralisée, encourageant l'absentéisme des députés et donnant lieu à des ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant