Les dégradations de Velib' repartent à la hausse

le
0
Après une décrue en 2010 et 2011, les dégradations sur les vélos en libre service sont en hausse depuis l'an dernier. Un coût de plus de 5,8 millions d'euros pour la collectivité.

Roues voilées, chaînes déraillées, freins cassés ou bornes arrachées: près de 9.000 Velib' sur les plus de 20.000 disponibles à Paris et la petite couronne ont été dégradés ou volés en 2012. Un phénomène saisonnier et localisé dans le nord-est de la capitale.

Pour réparer les vélos, il faut procéder à la fermeture complète de stations. Près de 35 stations, réparties essentiellement dans les XVIIIe, XIXe et XXe arrondissements, ne sont plus accessibles aux utilisateurs.

Les villes avoisinantes de Pantin ou encore Aubervilliers ne sont pas en reste. Des actes qui agacent les utilisateurs, «premières victimes» de cette délinquance, souligne Anthonin Darbon, directeur de l'exploitation chez Cyclocity, filiale de JCDecaux chargée du dispositif Vélib'. «Nous sommes étonnés du v...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant