Les dégâts des inondations évalués à 35 millions d'euros

le
0
MISSION INTERMINISTÉRIELLE POUR LES INONDATIONS EN HAUTE-GARONNE
MISSION INTERMINISTÉRIELLE POUR LES INONDATIONS EN HAUTE-GARONNE

TOULOUSE (Reuters) - Une mission interministérielle se rendra mercredi sur les lieux des inondations qui ont frappé la Haute-Garonne les 18 et 19 juin afin de débloquer une avance de fonds pour venir en aide aux collectivités locales durement touchées par les intempéries.

Selon la préfecture de Haute-Garonne, les inondations ont provoqué des dégâts estimés en première analyse à 35 millions d'euros, dont 15 millions pour les biens non assurés des collectivités territoriales.

L'estimation des dégâts publics aux biens non assurés s'établit à 5 millions d'euros pour la voirie du conseil général, à 6,4 millions pour la voirie et les ouvrages d'art des communes, à 3,3 millions pour l'eau potable, l'assainissement et les digues de protection pour les syndicats et les communautés de communes, soit un total de 14,7 millions.

Concernant les entreprises industrielles, commerciales et touristiques, la chambre de commerce et d'industrie et la chambre des métiers et de l'artisanat ont procédé à une enquête qui fait ressortir qu'une centaine d'entreprises ont été touchées pour un total de dommages d'environ 6,5 millions d'euros. Les premières mesures d'urgence ont été mises en place.

Le montant total des dégâts s'établit à plus de 5 millions d'euros pour l'économie agricole locale et affectent environ 120 agriculteurs, qui ont besoin de paille et de foin.

Pour les particuliers, 138.000 euros de secours d'extrême urgence ont été débloqués pour 150 bénéficiaires.

L'Agence Adour Garonne a annoncé lundi le déblocage de 10 millions d'euros en urgence pour aider les territoires sinistrés. Le Conseil général de Haute-Garonne mobilisera 12 millions d'euros d'aide, dont 2 millions pour les professionnels et le Conseil régional a voté le 27 juin une enveloppe de 5 millions d'euros à destination des travaux de reconstruction des bâtiments publics, infrastructures routières, entreprises.

Julie Rimbert, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant