Les défis sur internet, la version narcissique du rite de passage

le
0
Les défis sur internet, la version narcissique du rite de passage
Les défis sur internet, la version narcissique du rite de passage

Immolation par le feu, cannelle vomitive, compétition d'ivresse : loin des stars qui s'aspergent d'eau glacée pour la bonne cause, les jeunes se lancent sur le net des défis de plus en plus dangereux, entre rite de passage et exhibitionnisme, soulignent les experts.L'exemple cet été de l"'Ice Bucket Challenge" --un seau d'eau glacée sur la tête pour une association caritative-- entre célébrités en est une version bon enfant. Mais depuis quelques années des milliers de jeunes de tous pays, pour la plupart des garçons, se filment en train de répondre crânement à des bravades de plus en plus dangereuses et publient leur "exploit" sur le net. Il s'est d'abord agi de paris de cours de récrés, comme prononcer "Chubby Bunny" en se fourrant le plus possible de marshmallows dans la bouche ou se planter le plus vite possible un couteau entre les phalanges, test qui a révélé sur Internet des virtuoses du genre.La grande vogue a ensuite consisté à avaler des produits qui font vomir : une cuillère à soupe de cannelle (Cinnamon Challenge), un régime de banane arrosé de soda, un mélange de cola et de lait, ou de bicarbonate de vinaigre, en se filmant dans les nausées les plus violentes. Ces défis sont popularisés par les YouTubers les plus connus, et les vidéos les plus vues sont souvent celles où le défi tourne mal. Début 2014, la mode était à la "neknomination": se filmer en buvant de l'alcool cul-sec, un jeu qui a gagné de nombreux pays et qui serait à l'origine de plusieurs morts en Grande-Bretagne et en Irlande. Les participants mettaient au défi leurs amis de les imiter en les désignant publiquement.- 'Chercher le regard' -"Dans les sociétés traditionnelles, on faisait passer des rites ou des épreuves aux jeunes pour les faire devenir adultes. Moins les sociétés occidentales ont de rites de passage, plus les jeunes s'inventent des épreuves afin d'interpeller le regard", ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant