Les défis économiques qui attendent l'Europe en 2012

le
0
Dette, rigueur, coordination économique, croissance? Les États du Vieux Continent devront trouver des solutions à la crise qui les frappe.

Elle a passé l'âge de raison, mais sans doute a-t-elle poussé trop vite. À dix ans tout rond, la monnaie commune n'a pas fini de tourmenter ses tuteurs, peut-être coupables d'avoir vu trop grand pour elle. Et comme à ceux qui approchent de l'adolescence, on lui reproche aussi de tout faire à l'envers.

Avec la crise, la faute originelle a fini par s'imposer. Ce fut une erreur de lancer l'euro sans l'encadrer de deux garde-fous: une discipline budgétaire crédible et un Trésor européen unique pour la mettre en œuvre. Faute d'une réponse politique à la question, la monnaie européenne continue de souffrir face à tous ses concurrents, du dollar américain au yuan chinois, du franc suisse à la livre britannique.

Mais dans la quatrième année de crise, l'erreur de conception n'est plus qu'une partie du dilemme. Sur le plan politique, la crise de l'euro a forcé un bon tiers de dix-sept chefs de gouvernement de la zone euro à passer la main, à commencer par Silvio Berlusco

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant