Les défenses d'ivoire se vendent toujours à prix d'or

le
2

Ce commerce, interdit depuis 1989, reste cependant toléré dans certains cas. Le kilo, vendu en moyenne 500 euros il y a peu, se monnaye désormais autour des 800 euros.

Pas moins de 625.000 euros, c'est le montant que les acheteurs ont payé ce samedi pour s'offrir 910 kg de défenses d'éléphant lors d'une vente aux enchères qui s'est tenue à Cannes. Selon le directeur associé de Cannes enchères, la maison de vente organisatrice, il s'agit d'un record mondial pour une vente privée. Il y a deux mois à peine, la même société avait vendu 600 kg de défenses moyennant 520.000 euros, soit un prix au kilo sensiblement supérieur: 686 euros contre 625 euros cette fois-ci.

Si le commerce de l'ivoire est interdit depuis 1989, il reste quelques exceptions. C'est le cas notamment pour l'ivoire provenant de défenses d'éléphants morts de cause naturelle ou tués pour éviter la surpopulation. Ou, comme c'est le cas pour les deux ventes cannoises, lorsqu'il s'agit de trophées d'animaux tirés avant 1976, année de l'entrée en vigueur de la Convention internationale sur le commerce des espèces protégées (Cites), appelée aussi Convention de Washington.

Alors que pour des ventes plus anciennes, les estimations moyennes dépassaient rarement les 500 euros le kilo, le tarif dépasse désormais les 800 euros. Un lot exceptionnel de deux défenses de 260 et 237 cm s'est même vendu à 125.000 euros pour 120 kg en mars (1042 euros le kilo), tandis que les prix ont culminé à 925 euros le kilo en mai.

Ce marché bien particulier retrouve aujourd'hui une certaine vigueur car l'offre et la demande sont au rendez-vous. Même si les prix records ont été décrochés par un acheteur qatarien, la quasi-totalité des lots sont désormais acquis par des Chinois. Dans l'empire du Milieu, la possession d'objets en ivoire reste en effet très appréciée car c'est un signe extérieur de richesse.

Du côté des vendeurs, la localisation de ces ventes aux enchères dans le sud de la France n'est pas vraiment un hasard. Bon nombre de ces trophées sont la propriété de retraités ayant vécu en Afrique et venus passer leurs vieux jours au soleil de la Côte d'Azur. S'ils sont très attachés à ces souvenirs du passé, les prix intéressants obtenus actuellement permettent d'améliorer substantiellement le montant de leur pension.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.