Les défaites et les victoires de Benoît XVI

le
0
Le pape n'a eu de cesse de réconcilier l'Église actuelle, moderne, avec la tradition chrétienne de deux millénaires.

Benoît XVI a gagné des combats, mais il en a perdu d'autres. Celui qui va lui succéder hérite d'une situation en partie assainie, mais beaucoup reste à faire. Ce qui va délimiter une série d'urgences pour le futur pape, mais aussi des défis à plus long terme. Parmi les combats gagnés de Benoît XVI, il y a celui de la liberté face une charge qui paraît ingé­rable. Ce pourrait être une leçon de management pour cadres de haut niveau, mais la démission de Benoît XVI sonne paradoxalement comme une victoire face à une curie romaine très formaliste où l'audace est toujours crainte.

Ce gouvernement bimillénaire et mondial en a vu d'autres, mais l'effacement de ce pape signifie aussi que la liberté d'un homme, sa conscience surtout, a toujours le dernier mot sur la raison d'État et la nécessité du rang. Voilà la grande leçon de ce vieux pape qui n...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant