Les déconvenues du conservateur Perry

le
0
Rick Perry a été vivement critiqué pour avoir défendu une disposition légale texane, votée à son initiative, permettant de financer les études universitaires d'enfants d'immigrés mexicains illégaux.

Est-ce juste un trou d'air? Une mauvaise passe pour le conservateur Rick Perry, candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle, qui avait pris la tête de la course? Ou plutôt «le début de la fin» d'une chevauchée qui avait commencé en fanfare au mois d'août mais qui semble de moins en moins fantastique ? Les journaux américains s'interrogent, sans apporter de réponse claire. Mais le pugnace gouverneur texan a trébuché ces derniers jours, après un débat républicain jeudi à Orlando, en Floride, qui a nettement tourné à son désavantage. Nerveux, hésitant dans ses répliques, parfois confus, Perry s'est révélé incapable de porter le moindre coup décisif à son principal adversaire Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts, qui semble au contraire trouver le ton de sa campagne, en se présentant comme le candidat le plus raisonnable et le plus éligible face à Obama.

Lors du calamiteux débat de Floride, Perry a été très attaqué quand il

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant