Les déclarations d'intérêt des sénateurs disponibles en ligne

le
1
Les élus du Palais du Luxembourg lèvent une partie du voile sur les activités qu'ils exercent parallèlement à leur mandat et sur les intérêts qu'ils détiennent. Mais aucune sanction n'est prévue en cas de conflit.

C'est un petit lien situé tout en bas de la page d'accueil du site Internet du Sénat, quasiment invisible. Il renvoie vers la liste des déclarations d'intérêt des 346 parlementaires du Palais du Luxembourg, dont la publication, réalisée en fin de semaine dernière, a été rendue obligatoire par une décision du bureau du Sénat datant de décembre. Suivant les recommandations d'un groupe de travail mis en place en 2010, après le scandale de l'affaire Woerth-Bettencourt, les sénateurs ont accepté de renseigner dans leurs déclarations les «activités professionnelles ou d'intérêt général» qu'ils conservent pendant leur mandat, ainsi que les participations financières supérieures à 15.000 euros qu'ils détiennent.

L'effort est appréciable et correspond à la volonté affichée par François Hollande lors de sa campagne de moraliser la vie publique. Mais le nouveau devoir de transparence imposé aux sénateurs reste relatif. Le plafond des participations financières

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5813061 le mardi 10 juil 2012 à 08:50

    j'apprécie la formule "les sénateurs ont accepté...". Depuis quant un citoyen, fut-il sénateur, a t il le droit de décider qu'il veut ou ne veut pas appliquer la loi qui s'impose à tous. Il est vrai que ceci supposerait que le démocratie fonctionne!!!