Les déboires d'Obama ne prennent pas de vacances

le
0
Le président traverse une mauvaise passe depuis le début de son second mandat, et ses efforts estivaux ne portent aucun fruit.

Barack Obama n'était pas d'humeur badine en célébrant dimanche à Camp David (Maryland) ses 52 ans en compagnie de sa femme, Michelle, qui moquait tendrement «les cheveux un peu plus gris» de son mari. Le président américain pourrait chercher longtemps, en effet, les motifs de satisfaction, tant le bilan est sombre depuis son investiture le 20 janvier dernier. Le printemps a été gâché par une série de déboires que ses conseillers ont fini par rebaptiser «Scandalabra», quand le chef de l'État fondait de grands espoirs sur un second mandat sous le signe du rachat.

L'énumération des «fléaux», qui se sont abattus sur le président américain est édifiante: le drame de Benghazi, l'échec de la loi sur le contrôle des armes à feu, le scandale «Fast and Furious», du nom d'une sombre opération bâclée contre les trafics à la frontière mexicai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant