Les "dashcams", caméras embarquées dans les voitures, une tendance qui se développe

le
0
Les "dashcams", caméras embarquées dans les voitures, une tendance qui se développe
Les "dashcams", caméras embarquées dans les voitures, une tendance qui se développe

Comme le crash d'avion à Taïwan, elles saisissent parfois des événements exceptionnels: les caméras embarquées dans les voitures ("dashcams"), très répandues dans certains pays comme la Russie, se développent au nom de la sécurité routière, selon experts et professionnels.Le spectaculaire accident d'un avion de ligne de la compagnie TransAsia mercredi, qui a fait 31 morts et 12 disparus, a été filmé par la caméra installée sur le tableau de bord ("dashboard camera") d'une voiture. Les images montrent l'ATR en perdition qui heurte un taxi de son aile avant de plonger dans une rivière.Ce n'est pas la première fois qu'un événement rarissime est saisi par une caméra de tableau de bord. En février 2013, de tels équipements avaient enregistré l'explosion d'une météorite de 18 mètres de diamètre au-dessus de Tcheliabinsk, en Russie, qui avait fait plus de 1.000 blessés et provoqué d'importants dégâts.Plus récemment, en 2014, c'est l'explosion d'un missile sur une route près de Donetsk (Ukraine) qui avait été ainsi immortalisée. Mises en ligne sur les sites YouTube, Dailymotion ou LiveLeak, ces vidéos deviennent souvent "virales" via les réseaux sociaux.Les utilisateurs de Twitter et Facebook partagent aussi des vidéos tournées depuis l'intérieur de voitures de sport, enregistrant leurs conducteurs en excès de vitesse (et leurs accidents). Ce goût pour les sensations fortes est illustré par la popularité des caméras tout-terrain "GoPro" qui se fixent sur les casques de motards, de pratiquants du VTT ou de skieurs acrobatiques.Un très grand nombre de vidéos d'accidents proviennent de Russie ou des pays de l'ex-URSS. Le recours à ces caméras s'y est répandu dans le cadre de la lutte contre les escroqueries, illustrée par des images de piétons pris en flagrant délit en train de se jeter contre les capots de véhicules... à l'arrêt.Fournir des preuves en cas d'accident est aussi la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant