Les Danois ne veulent plus de l'austérité

le
0
INFOGRAPHIE - Après dix années de règne, la coalition libérale conservatrice alliée aux populistes pourrait céder la place à l'opposition sociale-démocrate lors des élections législatives anticipées organisées jeudi.

 

 

À Copenhague

Une droite rigoureuse ou bien une gauche qui promet de dépenser allègrement pour relancer la croissance? Après dix années de réduction des dépenses publiques et de gel des impôts, les Danois pourraient bien se laisser tenter, jeudi, par l'opposition et son État providence généreux. Avec une avance plus ou moins confortable, tous les sondages placent la gauche en tête des intentions de vote, ce qui ferait de la sociale-démocrate Helle Thorning-Schmidt la première femme à la tête d'un gouvernement au Danemark.

Selon un baromètre publié mercredi par le quotidien Berlingske Tidende, le «bloc rouge», composé des sociaux-démocrates, des sociaux-libéraux, des socialistes et des rouges-Verts (extrême gauche) recueillerait 51,8% des votes. Le «bloc bleu», qui rassemble les libéraux du premier ministre Lars Loekke Rasmussen, les conservateurs, les chrétiens démocrates, l'Alliance libérale ainsi que la droite populiste du Parti du peuple danois

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant