Les dangers qui guettent les chiens et chats durant l'été

le
1
De nombreux dangers guettent les chiens et chats au moment de l'été lorsqu'ils partagent les vacances de leurs maîtres.
Des accidents auxquels on ne pense pas toujours

Malgré les mises en garde répétées, de nombreux chiens et chats sont victimes chaque été de noyade ou d'un coup de chaleur, véritables urgences vétérinaires.

Cependant, d'autres dangers auxquels on ne pense pas toujours peuvent venir gâcher les vacances des maîtres ayant choisi de profiter de leurs vacances avec leurs compagnons.

Pour le chat, dès lors qu'il n'a pas accès à l'extérieur ou bien alors de manière sécurisée, les risques sont les mêmes que ceux auxquels il peut être confronté dans son lieu de vie habituel: chute d'une fenêtre ou d'un balcon ou tout autre accident domestique.

Le maître devra faire en sorte - tout comme pour le chien - de prendre les devants. Parmi les accidents fréquents l'été: les intoxications. Ainsi, les produits servant à allumer le barbecue et dont le goût sucré est très appétent pour le chien et le chat, seront placés hors de portée de l'animal.

Des plantes et des fruits toxiques

Pour ce qui est des plantes, il faudra se méfier de l'hortensia (il renferme une toxine proche du cyanure). Ainsi que du laurier rose (cela est principalement valable dans le Sud de la France) dont l'ingestion peut entraîner de graves troubles digestifs.

De même, il ne faut pas donner de raisin à un chien, même s'il l'apprécie. Ce fruit - selon la quantité absorbée - est toxique et peut provoquer de sérieux problèmes rénaux.

Prudence également avec les produits utilisés au jardin pour traiter les plantes ou encore ceux destinés à éloigner limaces et autres escargots.

Face à des vomissements, une diarrhée ou tout autre signe anormal (apathie, prostration…) il est prudent de consulter sans attendre.

L'assurance santé animale permettra de le faire chez le vétérinaire de son choix, y compris en urgence, tant en France qu'à l'étranger. Et d'être ainsi remboursé des frais vétérinaires engagés (consultation, médicaments, hospitalisation, mais aussi frais d'analyses, chirurgie...) à hauteur de la formule que le maître aura souscrite.

Si l'on a pris l'animal sur le fait, apporter l'emballage d'un produit ingéré ou un morceau d'une plante, dans ces cas-là, pourra aider le vétérinaire dans son diagnostic pour une prise en charge rapide et la mise en place du traitement adapté.

Piqûres et morsures en tout genre

Les autres risques de l'été, pas toujours facile à prévenir, peuvent être une morsure (vipère), une piqûre de guêpes, frelons voire scorpions (peu nombreux en France), méduse (pour le chien fréquentant la plage)...

Suivant le cas, l'animal peut alors présenter une réaction plus ou moins aiguë, comme un œdème de Quinck, difficultés respiratoires, tremblements, fièvre… Ce qui nécessitera là aussi une consultation dans les meilleurs délais.

Il faut dans ces cas-là être le plus calme possible, éviter tout stress supplémentaire et effort à l'animal, le temps de le conduire dans la clinique ou le cabinet vétérinaire le plus proche.

» Assurance animal: demandez un devis gratuit pour votre assurance chien/chat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • eskimmo le vendredi 16 aout 2013 à 17:43

    Au pire la sale bête crève les pattes en l'air. Ca permet de prendre des vacances tranquilles sans l'abandonner sur l'autoroute.Et si on aime les bêtes, on peut en reprendre une à la rentrée.