Les dangers de vouloir maigrir à tout prix

le
0
Après l'affaire du Mediator, les autorités traquent le mésusage d'autres médicaments prisés pour leur effet sur la perte de poids.

Le désir de perdre du poids à tout prix peut conduire à prendre des risques inconsidérés en détournant des médicaments de leur destination initiale. C'est une des leçons de l'affaire Mediator, comme l'a montré une étude récente de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). En effet, la molécule des laboratoires Servier a été massivement utilisée hors de son autorisation de mise sur le marché (AMM). Dans près de deux cas sur trois, cet antidiabétique a été prescrit par les médecins comme coupe-faim. Et ce détournement - les spécialistes préfèrent parler de «mésusage» - ne date pas d'Internet. Dès la fin des années 1980, des experts avaient alerté les autorités sanitaires. Sur 5 millions de personnes qui ont pris du Mediator de 1976 à 2007, 4 millions l'ont pris dans l'espoir de maigrir.

On comprend aisément pourquoi les autorités traquent désormais le mésusage des médicaments. Vendredi, l'Afssaps a lancé un av

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant