Les cyber-jihadistes : une redoutable armée de l'ombre, estiment des experts

le
0
Les cyber-jihadistes : une redoutable armée de l'ombre, estiment des experts
Les cyber-jihadistes : une redoutable armée de l'ombre, estiment des experts

Les cyber-jihadistes qui ont revendiqué l'attaque contre la chaîne TV5-Monde sont des spécialistes de haut niveau, qui agissent certainement en réseau et peuvent être basés n'importe où dans le monde, assurent des experts. Depuis les attentats contre Charlie Hebdo et un magasin casher début janvier en France, les cyber-attaques se sont multipliées contre toutes sortes de cibles, mais celle qui a visé mercredi soir la chaîne de télévision internationale est d'un autre genre, beaucoup plus sophistiqué. "Cela constitue sans conteste un pas de plus dans l'escalade", estime pour l'AFP Gilbert Ramsey, chercheur au Centre pour l'étude du terrorisme et de la violence politique de l'université de Saint-Andrews, en Ecosse. "Depuis des années maintenant, des cyber-attaques banales font partie du quotidien de la mobilisation islamiste. Ils ont mis en ligne des manuels à ce sujet. Mais cette fois, c'est un cran au-dessus". Le directeur général de la chaîne internationale francophone, Yves Bigot, a déclaré que la cyberattaque contre TV5Monde était "totalement sans précédent dans l'histoire de la télévision"."Les unités de cyber-combattants de groupes comme l'Etat islamique agissent en réseau", explique M. Ramsey. "Vous avez affaire à une équipe de gens assez compétents, qui peuvent agir depuis n'importe où dans le monde". En plus de prendre le contrôle des sites internet de la chaîne, les hackers sont parvenus à empêcher TV5-Monde de fonctionner, et c'est une première, confie un enquêteur spécialisé, qui demande à ne pas être identifié. "Les attaques cyber-jihadistes sont monnaie courante, mais c'est la première fois qu'ils parviennent à arrêter la diffusion de programmes", dit-il. "Comme dans le terrorisme classique, les cyber-terroristes présentent tous les profils. Après les attentats de janvier en France, les attaques se sont multipliées contre des cibles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant