Les Croates aux urnes contre la corruption

le
0
Le parti de centre droit HDZ, au pouvoir depuis 2003, est miné par de multiples scandales.

La «Coalition Kukuriku», qui tire son nom du restaurant où l'opposition de gauche s'est réunie autour du Parti social-démocrate (SDP), chante déjà victoire en Croatie. Les sondages lui promettent de l'emporter largement dimanche aux législatives, et le poste de chef de gouvernement semble acquis à son leader Zoran Milanovic. Ployant sous les affaires de corruption, le parti de centre droit HDZ est déconsidéré, presque inaudible. Son sort s'est également scellé dans un restaurant. La scène, filmée par les caméras de surveillance du Marcellino, à Zagreb, a été présentée au procès de l'ex-premier ministre et ancien homme fort du HDZ, Ivo Sanader. La télévision l'a diffusée, instruisant des électeurs décidés à rejeter un parti qui avait placé en coupe réglée le pays depuis son indépendance, en 1991.

Ouvert en novembre, le procès Sanader a rythmé la campagne électorale, et dispensé la «Coalition cocorico» de détailler son programme. Assis à une tab

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant