Les critères des stress tests encore en discussion 

le
0
La version 2011 des tests de résistances sur les banques européennes se veut plus sérieuse. Mais certains points sont encore discutés. Mauvaise surprise, la liste des banques qui seront testées n'a pas été dévoilée.

La nouvelle autorité bancaire européenne, l'EBA, a rendu publiques ce vendredi matin ses premières conclusions sur la nature des tests de résistance auxquels devront se soumettre les banques de la zone. Ces tests ont pour objectif de rassurer la communauté des investisseurs internationaux sur la solidité des banques européennes. Un exercice similaire avait été mené l'année dernière et conclu à la solidité du secteur - sur les 91 banques testées, seuls sept avaient échoué. Résultat rapidement décrédibilisé par la quasi-faillite des banques irlandaises, nationalisées de justesse.

La version 2011 des tests se veut donc plus sérieuse. Les hypothèses de choc macroéconomique (chute des Bourses, baisse de la demande, de l'investissement...) ont été ainsi revues à la hausse. Mais sur l'essentiel, les critères des tests, qui doivent mesurer la solidité des banques, les régulateurs n'ont pas réussi à se mettre d'accord.

Ils discutent encore notamment sur la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant