Les critères de naturalisation assouplis

le
0
INFOGRAPHIE - La circulaire envoyée jeudi aux préfets mentionne l'accès à la nationalité française aux salariés en CDD ou en intérim et aux étudiants.
o Fin du questionnaire à choix multiples

Les questionnaires à choix multiples sur l'histoire ou la culture française, prévus dans une loi entrée en vigueur le 1er juillet mais jamais appliquée, sont enterrés définitivement. «On ne devient pas français en répondant à un QCM!», a lancé Manuel Valls. En revanche, une maîtrise de la langue française correspondant à un niveau de troisième reste exigée - sauf pour les personnes de plus de 65 ans - ainsi qu'une «adhésion aux valeurs de la République», notamment la laïcité.

o Fin de l'obligation de détenir un CDI

Désormais, un CDD ou un emploi en intérim suffiront, à condition qu'ils permettent des «ressources suffisantes et stables». «Je refuse l'idée que seuls les détenteurs d'un CDI puissent devenir français», a indiqué le ministre. L'absence de contrat à durée indéterminée justifiait jusqu'à présent près de 40% des refus.

o Étudiants étrangers

La circulaire demande aux préfets

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant