Les criminels s'exhibent sur le net

le
0
L'exhibition des criminels sur les réseaux sociaux pose question une fois leur peine achevée.

Les parents de Thomas, 17 ans, poignardé à mort en 2010 à Sérignan dans l'Hérault, ne décolèrent pas. Cette semaine, ils ont découvert avec stupéfaction que le meurtrier présumé de leur fils est parvenu à ouvrir un compte personnel sur Facebook depuis sa cellule, dans le centre pénitentiaire de Villeneuve-lès-Maguelone. Le détenu de 19 ans se met notamment en scène au travers de photos, où il pose torse nu en faisant le V de la victoire. Une provocation intolérable pour les parents de Thomas, qui s'interrogent sur la liberté laissée en prison.

La loi, qui interdit aux détenus toute communication avec l'extérieur -sauf autorisation expresse- ne serait d'ailleurs pas bafouée pour la première fois du fait d'internet et la circulation discrète des appareils mobiles dans les prisons. Comme autant de fenêtres ouvertes sur l'extérieur, les mondes virtuels, notamment les réseaux sociaux, poseraient aujourd'hui «un réel problème aux surveillants des centres pénite

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant