Les crèches de Noël deviennent un objet de discorde

le
1
Les crèches de Noël deviennent un objet de discorde
Les crèches de Noël deviennent un objet de discorde

Faut-il bannir les crèches de Noël des bâtiments publics ? Deux affaires, en Vendée et dans l'Hérault, suscitent l'indignation parmi les opposants au «laïcisme» et les défenseurs des «racines chrétiennes de la France», quand d'autres soulignent l'impératif de neutralité de l'Etat et des collectivités.

C'est une décision de justice qui a mis le feu aux poudres : saisi par la fédération de la Libre pensée, le tribunal administratif de Nantes a enjoint le conseil général de la Vendée, vieille terre de tradition catholique, à démonter la crèche de la Nativité qu'il avait l'habitude d'installer chaque année dans le hall de l'hôtel du département.

Sans surprise, le tribunal s'est fondé notamment sur l'article 28 de la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l'Etat. Celui-ci interdit «d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires ainsi que des musées ou expositions».

QUESTION DU JOUR : Faut-il retirer les crêches de Noël des lieux publics ?

Ménard résiste à Béziers

Le conseil général de la Vendée, présidé par le chef de file des sénateurs UMP Bruno Retailleau, a annoncé qu'il introduirait des recours contre ce jugement.

Le maire de Béziers (Hérault), Robert Ménard, soutenu par le Front national, a lui décidé de conserver la crèche installée dans sa mairie, contre l'avis des services de l'Etat, qui l'ont invité à respecter les «dispositions constitutionnelles et législatives garantissant le principe de laïcité». La Libre pensée a déjà prévenu qu'elle saisirait la juridiction administrative si le préfet de l'Hérault ne faisait pas «respecter la laïcité républicaine».

Le retrait forcé de la crèche vendéenne a généré bien des réactions politiques. A droite surtout, avec ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • margot99 le vendredi 5 déc 2014 à 23:56

    Normal! ON EN A MARRE DE SES SECTES aux antécédents criminels....