Les créations d'emploi aux Etats-Unis au plus bas depuis 2010

le , mis à jour à 15:44
1
LES CRÉATIONS D'EMPLOI AUX USA AU PLUS BAS DEPUIS 2010
LES CRÉATIONS D'EMPLOI AUX USA AU PLUS BAS DEPUIS 2010

WASHINGTON (Reuters) - L'économie américaine a créé au mois de mai le plus faible nombre d'emplois depuis plus de cinq ans, un chiffre qui souligne certaines faiblesses du marché du travail et pourrait dissuader la Réserve fédérale de relever ses taux d'intérêt dans un avenir proche.

Le département du Travail a recensé 38.000 créations de postes le mois dernier après 123.000 (révisé) en avril. Le chiffre de mai est le plus faible depuis septembre 2010.

Les chiffres des deux mois précédents ont été revus à la baisse de 59.000 au total.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 164.000 créations de postes pour le mois dernier après les 160.000 annoncées initialement pour avril.

Les chiffres de mai ont souffert d'une longue grève des salariés de l'opérateur télécoms Verizon. Les grévistes ont repris le travail mercredi mais ont été comptabilisés sans emploi parce qu'ils ne touchaient pas de salaire durant la semaine pendant laquelle le département du Travail a collecté ses chiffres mensuels.

Sans cette grève, 72.000 emplois auraient été créés le mois dernier, un chiffre qui aurait été lui aussi très inférieur aux attentes.

Le taux de chômage a en revanche baissé de 0,3 point de pourcentage à 4,7%, au plus bas depuis novembre 2007.

Le dollar cédait du terrain après la publication de ces chiffres, l'euro passant subitement de moins de 1,1160 à plus de 1,1260 dollar tandis que les futures de Wall Street s'orientaient à la baisse et que les Bourses européennes passaient dans le rouge.

(Lucia Mutikani; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • GR207 il y a 6 mois

    Créations d'emplois en berne et taux de chômage en baisse à 4.7% Personne n'y croit. Ca devient insultant pour le public planétaire d'être obligé de lire cette désinformation américaine. Quand tout le monde sait que le taux réel de chômage américain est supérieur à 20%