Les craintes d'escalade en Ukraine ont affecté Wall Street

le
0

(Actualisé avec des précisions, éléments de change et obligataires) * Le Dow a perdu 0,84 %, le S&P-500 0,97%, le Nasdaq 0,71% * Une information sur l'Ukraine a accéléré les pertes * Les statistiques ont permis un temps de réduire les pertes par Rodrigo Campos et Akane Otani NEW YORK, 5 août (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse mardi, affectée par les craintes d'une escalade militaire en Ukraine; les pertes se sont accentuées dans l'après-midi après que Bloomberg eut rapporté, citant les Affaires étrangères polonaises, que des troupes russes se rassemblaient soit pour faire pression sur l'Ukraine soit pour pénétrer sur son territoire. "Il se trouve que le marché était déjà vulnérable, nombre de professionnels s'interrogeant sur le rebond de lundi", a déclaré Quincy Krosby (Prudential Financial). "Le volume est très faible et le marché peut être orienté dans n'importe quelle direction si on publie un grosse information". L'indice Dow Jones .DJI a perdu 139,81 points (0,84%) à 16.429,47 points. Le Standard & Poor's 500 .SPX a abandonné 18,78 points (0,97%) à 1.920,21. Le Nasdaq Composite .IXIC a cédé 31,05 points (0,71%) à 4.352,84. Les 10 secteurs du S&P-500 ont tous fini dans le rouge, et particulièrement celui des valeurs de l'énergie .SPNY qui a cédé 2,1%, emporté par les résultats décevants de Pioneer Natural Resources PXD.N (-5,6%) et par les craintes d'une offre pétrolière surabondante. L'or XAU= s'est retourné à la hausse, alors qu'il était en baisse durant la plus grande partie de la journée, tandis que le rendement de l'emprunt à 10 ans US10YT=RR a touché son plus bas de séance bien en deçà de 2,50% sur des achats de sécurité. La Bourse a subi la pression tout au long de la journée de résultats de sociétés mitigés mais de bonnes statistiques avaient permis auparavant de limiter les pertes. Ainsi, l'indice ISM des services n'a jamais été aussi élevé depuis 2005, tandis que les commandes à l'industrie ont augmenté plus que prévu en juin. ID:nZON018H05 ID:nL6N0QB4R0 Ces indicateurs avaient également atténué en partie la mauvaise impression donnée par un indice HSBC des services au plus bas depuis 2005 en Chine. ID:nL6N0PT1O8 Ils ont également permis au dollar de poursuivre son rally, notamment contre l'euro qui a touché un plus bas de neuf mois en séance. Mais le dollar a ensuite réduit ses gains, surtout contre le yen, après l'information sur les troupes russes et l'Ukraine. Aux valeurs, Gannett GCI.N a perdu 1,31%. L'éditeur de USA Today a annoncé mardi qu'il allait racheter les 73% qu'il ne détient pas encore du site internet Cars.com pour environ 1,8 milliard de dollars. Gannett a également dit qu'il allait se scinder en deux entités cotées, l'une consacrée à ses activités de diffusion et digitales, l'autre à l'édition. Target TGT.N a cédé 4,4%. Le distributeur a réduit mardi sa prévision de résultat du deuxième trimestre en mettant en avant les suites du vol de données qu'il a subi l'an dernier mais aussi l'effet de promotions dans ses magasins nord-américains. ID:nL6N0QB43J Cablevision CVC.N a rétrogradé de 7,04%. Le câblo-opérateur a vu les désabonnements doubler au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent, en raison d'une réduction des promotions. GT Advanced Technologies GTAT.O a au contraire progressé de 6,7%. Le fabricant d'équipements solaires et de LED a annoncé avoir relevé la partie basse de sa fourchette de prévisions 2014, évoquant des marges brutes plus élevées au second semestre en raison notamment de progrès dans un partenariat noué avec Apple. Près de 6,2 milliards de titres ont changé de mains, un peu en deçà de la moyenne de 6,7 milliards des cinq dernières séances, selon BATS Global Markets. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant