Les cracks du concours général 2012

le
0
TÉMOIGNAGES - Symbole d'excellence, le concours général, dont les origines remontent au 18e siècle, a attiré cette année plus de 15.000 candidats. Un concours pour la gloire, qui peut aussi figurer sur le CV.

Institué en 1744 par l'Université de Paris pour distinguer les meilleurs élèves, le concours général s'adressait à l'origine aux garçons des lycées parisiens. Depuis 1924, il s'est ouvert aux filles ainsi qu'aux élèves de province.

Initialement limité au français, au latin, au grec, à l'histoire, aux mathématiques et à la physique, il s'adresse désormais aussi aux disciplines technologiques et de l'enseignement professionnel.

Ouvert aux élèves de première et de terminale, dans 54 disciplines, de l'histoire à la physique, en passant par l'hébreu et les ouvrages du bâtiment, il a attiré cette année 15.621 candidats. Les 150 lauréats reçoivent leur prix ce mardi à la Sorbonne, ce lieu même où furent décernés les premiers prix, en 1747.

Les lauréats 2012 auront ainsi un point commun avec Jean Jaurès, Pompidou, Alain Juppé, Régis Debray, Charles Baudelaire et Victor Hugo. Et pourront apposer cette distinction sur leur CV.

Sébastien Chevaleyre, 17 ans, doubl...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant