Les cours du pétrole terminent en hausse de plus de 2% à NY

le
1

NEW YORK, 2 avril (Reuters) - Les cours du brut ont terminé en nette hausse lundi à New York, un indicateur macro-économique meilleur que prévu et des délais de chargement de pétroliers en mer du Nord ayant compensé l'effet négatif de piètres statistiques européennes.

Sur le Nymex, le contrat mai sur le brut léger américain (WTI) CLc1 a fini sur un gain de 2,21 dollars, soit 2,15%, à 105,23 dollars le baril. Dans le même temps, le Brent LCOc1 avançait de 2,10%, soit 2,58 dollars, à 125,46 dollars.

Le marché pétrolier s'est retourné à la hausse après la publication de l'indice manufacturier des Etats-Unis, ressorti à 53,4 contre 53,0 attendu par les économistes. (voir

ID:nEAPA20DL6 )

L'or noir a aussi été soutenu par des retards de chargement des pétroliers en mer du Nord, où BP BP.L a fermé pour maintenance sa production pétrolière sur sa plate-forme de Valhall.

En début de séance, les cours de pétrole avaient pâti des données montrant que la contraction du secteur manufacturier au sein de la zone euro s'était accélérée en mars, ce qui a conforté les craintes de récession au sein du bloc.

ID:nL6E8F21AO

(Robert Gibbons, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

((Service Economique; +33 1 49 49 53 87; Reuters Messaging: benoit.vanoverstraeten.thomsonreuters.com@reuters.net))

 
((Guide Reuters des marchés de l'énergie :  ENERGY   
A la une sur les marchés de l'énergie :  TOP/O   
Tableau de bord des futures ICE & Nymex :  NEWOILOIL   
Brut WTI Nymex  0#CL:  Brut Brent ICE  0#LCO:   
Guide des futures sur brut :  CRUDES/1   
Analyse technique :  O/I   
Panier de l'Opep - cours quotidiens...... OPEC-B-D   
Panier de l'Opep - statistiques .......... OPEC/BASKET ))

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Alex282 le lundi 2 avr 2012 à 21:15

    Urgent de mettre en place des règles qui ne soient plus celles de la spéculation et de l'enrichissement de quelques uns qui pénalisent la consommation, la croissance et l'emploi.