Les cours du pétrole ont terminé en hausse de plus de 1,5% à NY

le
0

NEW YORK, 19 décembre (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé en hausse de plus de 1,5% mercredi, une nouvelle fois portés par la conviction croissante des intervenants de marché que les Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut, éviteront le "mur budgétaire" et la récession qu'il annonce.

Sur le Nymex, le contrat janvier sur le brut léger américain (WTI) CLc1 a fini sur un gain de 1,58 dollar, soit 1,80%, à 89,51 dollars le baril. Au moment de la clôture new-yorkaise, le Brent LCOc1 avançait de 1,6 dollar, soit 1,47%, à 110,44 dollars.

Le marché pétrolier a également été porté par l'annonce d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis, même si elle était moins marquée qu'anticipé. (voir ID:nL5E8NJD7S )

La Maison blanche a annoncé dans la journée que le président Barack Obama opposerait son veto si les républicains font voter à la Chambre des représentants leur "plan B" visant à éviter le "mur budgétaire", ce qui, a priori, est plutôt un signe de tension que d'apaisement.

Mais cela n'empêche pas les intervenants d'être optimistes, d'autant plus que la Maison blanche a dit nourrir l'espoir de parvenir à un accord avant Noël. ID:nL5E8NJD4K

L'expression "mur budgétaire" ("fiscal cliff") recouvre la coïncidence, en début d'année prochaine, entre la fin des exonérations fiscales décidées sous George Bush et prolongées pour deux ans en 2010 et la mise en oeuvre de coupes automatiques dans les dépenses publiques prévues par l'accord de 2011 sur le relèvement du plafond de la dette.

Selon les estimations du Congressional Budget Office, l'organisme parlementaire bipartisan de contrôle des finances publiques, si aucun accord n'est trouvé, cette combinaison de hausses d'impôts et de baisse des dépenses estimée au total à 600 milliards de dollars pourrait faire replonger les Etats-Unis dans la récession.

"L'écart entre les deux parties (...) paraît désormais réduit (...)", a dit Tim Waterer, courtier chez CMC Markets.

(Robert Gibbons, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant