Les cours du pétrole accentuent leur baisse avec l'Iran

le
0
 (Cours actualisés, commentaires) 
    SINGAPOUR, 18 janvier (Reuters) - Les cours du pétrole 
accentuent leur baisse lundi, au surlendemain de la levée des 
sanctions internationales contre l'Iran, qui entend augmenter 
rapidement ses exportations. 
    Après un plongeon de 6% vendredi, le Brent de mer du Nord 
 LCOc1  a perdu 1,15 dollar (-4%) à 27,79 dollars une demi-heure 
après l'ouverture des marchés asiatiques (23h30 GMT dimanche).  
    Le contrat mars sur le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI)  CLc1  a de son côté cédé 1 dollar, soit 
3,3%, à 28,44 dollars le baril. 
    Les cours se sont par la suite redressés, mais affichaient 
toujours un repli de plus de 1% par rapport à la clôture de 
vendredi. A 02h30 GMT, le baril de Brent s'affichait à 28,47 
dollars (-1,6%) et le WTI à 29,01 dollars (-1,3%), des plus bas 
depuis douze ans.  
    "L'Iran est désormais libre de vendre autant de pétrole 
qu'il le souhaite, à qui il veut, au prix qu'il peut obtenir", a 
résumé Richard Nephew, du Center on Global Energy Policy de 
l'université de Columbia.  
    "La levée des sanctions devrait provoquer de nouvelles 
pressions à la baisse sur le pétrole (...) à court terme", a 
encore estimé la banque ANZ. "Il est probable que l'Iran va 
offrir des remises pour s'attirer des clients." 
    L'Iran entend augmenter ses exportations d'environ un 
million de bpj dans l'année qui vient et la plupart des 
analystes prévoient une hausse de 200.000 à 500.000 bpj dès les 
six premiers mois suivant la levée des sanctions. 
    Les sanctions internationales avaient réduit les 
exportations iraniennes de brut à un filet d'environ un million 
de barils par jour (bpj), soit deux millions de moins que leurs 
pics de 2011 avant la crise nucléaire. 
    Ces nouvelles exportations iraniennes vont arriver sur un 
marché pétrolier où l'offre excède déjà la demande d'au moins un 
million de barils par jour, ce qui a provoqué un plongeon de 
plus de 75% des cours depuis la mi-2014, et de plus de 25% 
depuis le début 2016. 
 
 (Henning Gloystein; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant