Les cours des métaux plongent après la dévaluation du yuan

le
0

LONDRES, 11 août (Reuters) - Les cours du cuivre et de l'aluminium ont touché mardi des creux de six ans après la décision de la Chine de dévaluer sa monnaie, ce qui va renchérir le coût des ressources de base pour le premier consommateur mondial de métaux. Cette décision monétaire a déclenché une vague de ventes spéculatives à la Bourse des métaux de Londres .LMEX , gommant les progressions de la veille dans un marché affichant un recul de 16% depuis le début de l'année. Le contrat échéance trois mois sur le cuivre CMCU3 a plongé en séance jusqu'à 5.109 dollars la tonne, son cours le plus faible depuis juillet 2009. Vers 17h00 GMT, il se traite à 5.178,50 dollars la tonne et affiche un recul de 3% qui fait plus qu'annihiler le gain de 2,6% de la veille. "La dévaluation va rendre l'importation des matières premières plus onéreuse pour la Chine, donc j'imagine que c'est la principale explication à cette réaction négative", a déclaré Caroline Bain, économiste spécialiste des ressources de base à Capital Economics, à Londres. Mais elle rend également les exportations plus compétitives, ce qui pourrait à terme favoriser la production industrielle et donc la demande de métaux, a-t-elle ajouté. "Nous ne sommes pas trop inquiets parce que finalement cela pourrait être un facteur de reprise de l'activité lors de la deuxième moitié de l'année. Cela pourrait être positif à moyen terme pour les ressources de base même si la réaction est négative dans un premier temps." Mais cet optimisme n'est pas unanime et Dominic Schnider, d'UBS Wealth Management à Hong Kong, souligne qu'il reste de nombreuses interrogations et cet analyste "ne sera(it) pas surpris de voir le cours du cuivre tomber à 4.700 dollars cette année". Déjà affecté par le contexte de surproduction, le contrat échéance trois mois sur l'aluminium CMAL3 a également chuté en séance à un plus bas depuis juillet 2009, à 1.573,50 dollars la tonne. En début de soirée, il se traite à 1.585,50 dollars la tonne, en recul de 2%. Les cours des autres métaux n'ont pas été épargnés. Le zinc CMZN3 a abandonné 3,4% à 1.816 dollars la tonne, un plus bas de deux ans, le nickel CMNI3 a trébuché de 3,7% à 10.740 dollars la tonne, l'étain CMSN3 a cédé 3,2% à 15.270 dollars la tonne et le plomb CMPB3 a diminué de 2,4% à 1.716,50 dollars la tonne. La Chine a dévalué le yuan mardi après une série d'indicateurs macroéconomiques décevants, dont une chute des exportations en juillet, ramenant la monnaie vers son plus bas niveau en près de trois ans. ID:nL5N10M1SK (Eric Onstad, avec Melanie Burton à Melbourne; Myriam Rivet pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant