Les cours d'agression sexuelle d'une société de "conseil en séduction"

le
0
La vidéo surréaliste d'une conférence organisée par un pick-up artist suisse montre aux hommes blancs comment abuser des Japonaises.
La vidéo surréaliste d'une conférence organisée par un pick-up artist suisse montre aux hommes blancs comment abuser des Japonaises.

Le nom de sa boîte ? "Real Social Dynamics, leader en conseil de séduction depuis 2002". Julien Blanc est un "pick-up artist". Comprendre un artiste de la drague parmi tant d'autres "coachs en séduction" ayant pignon sur rue depuis quelques années. Le hic : la vidéo d'une de ses conférences a filtré sur le Web, déclenchant un véritable scandale.

À l'occasion d'un show surréaliste, le Suisse explique à un auditoire de mâles conquis les coutumes de la femme japonaise, qui a la particularité, selon lui, de "ne pas oser se défendre". "À Tokyo, si vous êtes un homme blanc, vous pouvez faire ce que vous voulez. Saisir les filles par le bras, mettre leur tête entre vos jambes, tout est permis" continue-t-il, allant jusqu'à se piquer d'une note d'humour en précisant que, pour détendre la jeune gazelle, il suffira de lui dire "Pokémon ou Pikachu".

"#TakeDownJulienBlanc"

Le public est hilare, les images des preuves à l'appui : des scènes d'hommes en discothèque ou dans la rue attrapant violemment des femmes par la tête en direction de leur entrejambe, entre autres agressions sexuelles. Et en effet, les jeunes victimes n'osent visiblement pas se défendre.

La diffusion de ces vidéos a provoqué une petite tornade sur le Web parmi hommes et femmes de diverses nationalités via le hashtag "#TakeDownJulienBlanc". Une pétition est en cours pour empêcher l'hôtel 5 étoiles Como Melbourne de recevoir, ce jeudi en Australie, le prochain raout de Real Social...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant