Les couples iraniens face à l'infertilité grandissante

le
4

Mohammad attend patiemment dans le couloir de la clinique d'Avicenne à Téhéran où sa femme subit une fécondation in vitro: face à l'infertilité grandissante en Iran, de plus en plus de couples doivent jongler avec les tabous pour avoir un enfant par insémination artificielle. Durée: 02:43

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mooney30 il y a 3 mois

    eh ben tant mieux

  • SaasFee il y a 3 mois

    Bearnhar, vous avez raison sur un point : vos parents auraient du y penser

  • bearnhar il y a 4 mois

    Faire moins de gosses est une excellent chose, de toute manière, il va falloir y venir.

  • lm123457 il y a 4 mois

    baisse de la fertilité des hommes : c'est une des conséquences de l'exposition à des agents chimiques (phtalattes, PCB, pesticides, ...). le "progrès" essaie de réparer les problèmes du "Progrès" ... Mais à la fin on est toujours plus dépendants d'Experts. Le livre de Alexis Escudéro parle très bien de la marchandisation du vivant, notamment au travers des PMA, GPA, ... Il est lisible en intégral par morceaux sur le site de PMO à Grenoble.