Les coptes entre crainte et vigilance

le
0
REPORTAGE - La communauté chrétienne d'Égypte s'efforce d'entretenir le dialogue avec la Confrérie des Frères musulmans.

Le Caire

En ce début d'été, un voile de chaleur oppressant enveloppe Le Caire, la capitale égyptienne. Dans les jardins ombragés de la cathédrale, Samer, adossé à un banc, profite d'un soupçon de fraîcheur. Membre de la communauté copte - qui représente entre 8 et 10 % des quelque 85 millions d'habitants du pays -, cet étudiant en marketing a, comme de très nombreux chrétiens, voté pour Ahmed Chafiq au second tour de l'élection présidentielle. Une manière de faire barrage à Mohamed Morsi, candidat des Frères musulmans, en qui le jeune homme de 24 ans ne se reconnaissait pas.

Lorsque la victoire de l'islamiste a été proclamée, Samer dit avoir ressenti un grand moment de solitude: «Quand j'ai vu les gens fêter la victoire de Morsi, je me suis senti subitement étranger dans mon propre pays», avoue-t-il. Ce qui l'a choqué? L'apparition à la télévision, une heure seulement après l'annonce des résultats, du frère cadet du nouveau président pour lui «so

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant