Les coptes égyptiens choisissent un pape

le
0
Dans un climat tendu, marqué par l'inquiétude face à la montée des islamistes, les coptes d'Égypte vont choisir leur nouveau chef spirituel après la mort à 88 ans de Chenouda III.

Correspondante au Caire

Si le président Mohamed Morsi s'est promis d'être le «président de tous les Égyptiens», la minorité copte - qui représente entre 6 et 10 % de la population - reste sur ses gardes. Dimanche, des affrontements interconfessionnels ont de nouveau éclaté dans deux localités du pays, selon plusieurs organisations de défense des droits de l'homme.

À Ezbet Marco, dans le gouvernorat de Beni Suef, au moins cinq coptes ont été blessés dans des accrochages après que des villageois musulmans eurent tenté d'empêcher l'accès à l'Église des chrétiens coptes venus d'autres localités pour la messe dominicale. À Minya, dans le Delta, des personnes se revendiquant de la «Gama al-Islamiya» et du courant salafiste s'en sont, elles, prises à une cérémonie paci...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant