Les coopératives agricoles font la course à la taille 

le
0
Les groupes coopératifs français multiplient les rachats de marques et s'implantent à l'étranger.

Leur appétit a redoublé ces dernières semaines. Maïsadour, la coopérative du Sud-Ouest, a avalé Comtesse du Barry. Limagrain s'est offert Papy Brossard. Sodiaal, qui tient les rênes de Yoplait avec l'américain General Mills, a mis la main sur Entremont, devenant le 4e acteur européen du lait.

Si le nom de ces coopératives est souvent inconnu du grand public, les marques qu'elles possèdent se retrouvent chaque jour dans nos assiettes. Elles les conquièrent souvent au nez et à la barbe de géants industriels. Car elles sont aujourd'hui à la tête de puissantes machines de guerre agricoles qui représentent 40 % du chiffre d'affaires de l'agroalimentaire français. Racheter des marques leur permet d'offrir des débouchés supplémentaires à leurs adhérents et de se rapprocher des consommateurs. «Le développement récent d'Agrial s'est fait grâce aux marques, estime Ludovic Spiers, directeur général de cette coopérative de l'Ouest, propriétaire de Florette, leader

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant