«Les convertis à l'islam sont les plus dangereux»

le
0
INTERVIEW - Ancien patron de la lutte antiterroriste, le juge Jean-Louis Bruguière réagit au coup de filet antiterroriste lancé en France ce week-end.

L'ex-juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière décrypte une nouvelle tendance d'action.

LE FIGARO. - Que vous inspire l'affaire Louis-Sidney?

Jean-Louis BRUGUIÈRE.- On est dans le droit-fil de ce qui émergeait dans les années 1990. Le plus important est le phénomène des conversions. Souvent, les convertis à l'islam sont les plus dangereux. Il y a eu le gang de Roubaix, dans les années Pasqua, et, plus tard, en 2003, nombre de jeunes convertis français impliqués dans les filières djihadistes en partance pour l'Irak. Aujourd'hui, c'est Jérémy Louis-Sidney, mais je me souviens de Willy Brigitte, lui aussi antillais converti à l'islam, arrêté en 2003, puis jugé et condamné. Il œuvrait dans le réseau de la rue Myrah, à Paris. Durant sa formation au combat au Yémen, il était tellement excité que les autorités locales ont préféré l'expulser.

Mais d'où vient ce mélange des ­genres avec le banditisme?

L'enquête nous dira si cette cellule cannoise avait un lien avec l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant