Les contrôles aux frontières ralentissent les migrants en Autriche

le
1

par Kirsti Knolle SALZBOURG, Autriche, 15 septembre (Reuters) - La décision prise par l'Allemagne de rétablir les contrôles aux frontières crée des perturbations en Autriche, où l'afflux de migrants et réfugiés engorge les structures d'accueil et le réseau ferroviaire. Le ralentissement soudain du rythme auquel les migrants venant de Hongrie peuvent transiter vers l'Allemagne a contraint les autorités autrichiennes à annuler la plupart des trains à destination de Munich au départ de Salzbourg, où des centaines de personnes sont massées devant la gare. "De très nombreux voyageurs attendent de poursuivre leur voyage à la gare de Salzbourg", dans l'ouest de l'Autriche, a indiqué mardi la compagnie nationale de chemins de fer OeBB dans un communiqué. Parmi ces voyageurs se trouvent environ 500 migrants et des centaines d'autres sont attendus dans les prochaines heures, ont déclaré des responsables locaux. "En raison des contrôles aux frontières, il peut y avoir des retards et des annulations", a précisé OeBB. "Nous déconseillons aux voyageurs (autrichiens) de se rendre en Allemagne." Un porte-parole du ministère de l'Intérieur a annoncé que l'Autriche rétablirait à son tour des contrôles frontaliers à partir de minuit (22h00 GMT mardi), après l'arrivée de plus de 15.000 migrants lundi en provenance de Hongrie -- un chiffre record. Ils seraient environ 10.000 à attendre de poursuivre leur voyage à Vienne, selon la police. PAS D'EXPULSIONS VERS LA HONGRIE Les autorités n'ont pas détaillé les contrôles qu'elles ont l'intention de mener mais le ministre de la Défense a assuré que les migrants ne seraient pas renvoyés en Hongrie. Le flot de migrants entrant en Autriche a nettement ralenti mardi, la Hongrie ayant commencé à barricader sa frontière sud avec la Serbie, ce qui devrait permettre aux autorités de Vienne de gérer le transfert vers l'Allemagne de ceux qui se trouvent déjà sur leur territoire. Pour l'heure, aucun incident n'a été rapporté à Salzbourg, les migrants attendant patiemment devant la gare de pouvoir monter dans un train. "Notre principal problème, c'est la gare. Il faut qu'elle continue à fonctionner", a dit à Reuters le gouverneur de la province de Salzbourg, Wilfried Haslauer. D'après des employés d'OeBB, 80% des trains à destination de Munich ont été annulés mardi. Pour éviter un engorgement supplémentaire à la frontière allemande, la police de Nickelsdorf, première ville autrichienne en arrivant de Hongrie, a commencé à acheminer des centaines de migrants vers des centres d'hébergement d'urgence dans le sud-est du pays. "C'est une journée décisive pour nous", a déclaré à la radio ORF le directeur général de la Sécurité publique autrichienne, Konrad Kogler. "Si les mesures (prises par la Hongrie) sont efficaces, nous nous attendons à devoir gérer de nouvelles routes de migration." (Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • MgSo4 le mardi 15 sept 2015 à 19:19

    C'est assez clair => http://www.leparisien.fr/international/crise-des-migrants-faut-il-retablir-les-frontieres-nationales-14-09-2015-5091273.php