Les contribuables renvoyés sur Internet : «Un palliatif au manque de moyens»

le , mis à jour à 10:50
0

Anne Guyot, secrétaire nationale de Solidaires-Finances publiques, premier syndicat des impôts, juge « inacceptable » le projet de sa direction générale de déployer « l'accueil personnalisé ».

La Direction générale des finances publiques (DGFIP) entend systématiser l'« accueil personnalisé ». Une évolution souhaitable ?

Anne Guyot. Sur le papier, l'accueil personnalisé — qui, au passage, a toujours existé — semble effectivement représenter le meilleur service que l'administration des impôts puisse offrir au contribuable. Hélas, tel que le conçoit la DGFIP, cela signifie simplement adapter les structures à la pénurie. Les agents n'ont plus les moyens de répondre correctement à l'ensemble des sollicitations des usagers. L'idée, pour éviter les longues files d'attente au guichet, c'est donc de leur proposer des rendez-vous à des dates ultérieures. Avec l'espoir, entre-temps, d'être en mesure de répondre — par téléphone ou par mail — à leur demande.

Au guichet, un contribuable pourrait donc ne pas avoir sa réponse ?

C'est l'idée. A quelqu'un qui se présentera pour récupérer une copie de ses avis d'imposition, l'agent rétorquera : Non, vous avez le site Internet pour ça, où alors, Revenez tel jour à telle heure. C'est inacceptable. C'est un palliatif au manque de moyens. Alors que la vraie solution est simple : mettre davantage de moyens en personnel.

Le projet vient d'être présenté aux syndicats. Quelles sont les réactions ?

Personne n'a dit oui ! Nous, Solidaires-Finances publiques et la CGT, nous sommes opposés. Mais la CFDT et FO se sont abstenus. Le projet de la direction est donc sur les rails...

Quelles personnes risquent d'être le plus désavantagées ?

Les usagers les plus précaires, ou ceux qui vivent dans des zones blanches. Nous allons laisser un pan de la population en déshérence... Quelle que soit son origine sociale et géographique, un usager ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant